Littérature numérique et production de l’imaginaire

Journée d’étude

Le 27 février 2015, je serai à l’Université de Montréal pour la journée d’étude: «(Re)négocier les frontières. Dialogue entre littérature et numérique», organisée dans le cadre du projet Porosité des pratiques narratives contemporaines au Québec : enjeux poétiques et historiques.

Le titre de mon intervention :

Littérature numérique et production de l’imaginaire

Affiche et présentation de la journée d’étude : Affiche de la journée d'étude

Les développements technologiques qui s’accélèrent et rendent désuets toujours plus rapidement les outils informatiques sont-ils compatibles avec la littérature, qui demande pour advenir, selon le poncif, temps et lenteur ? Existe-t-il un lien qui unirait les outils du numérique, sa technique, à la sémiotique du texte littéraire ? Les nombreux enjeux économiques et politiques soulevés par le numérique, qui affectent autant la production matérielle que littéraire du texte contemporain, seront également étudiés dans le cadre de cet événement.

[Programme détaillé de la journée]

Horaires et lieux :

au CRILCQ
au 3150, Jean-Brillant, Salle C-8119 (Pavillon Lionel-Groulx)
vendredi le 27 février 2015, à 9h30

La littérature numérique existe-t-elle?

Mon article La littérature numérique existe-t-elle? est en ligne sur le site de la revue Digital Studies/Le champ numérique:

La littérature numérique existe-t-elle?

Cet article essaie d’analyser la définition de “littérature électronique” donnée par l’Electronic Literature Organization et de comprendre le rapport entre littérature électronique et littérature numérique. La thèse défendue ici est que ce changement d’adjectif cache un changement du statut théorique de l’objet que l’on essaie de définir. Il y a encore quelques années, la définition de la littérature électronique s’axait sur les outils utilisés pour produire les œuvres littéraires et les analyses critiques se concentraient alors sur des objets produits à l’aide de nouvelles technologies. Le passage à l’adjectif “numérique” détermine un changement de perception : désormais, on se réfère davantage à un phénomène culturel qu’aux outils technologiques et, dans cette perspective, l’enjeu n’est plus d’étudier les œuvres littéraires produites grâce à l’informatique, mais de comprendre le nouveau statut de la littérature à l’époque du numérique. Pour démontrer cette thèse, l’article propose l’analyse d’un exemple littéraire récent : la trilogie 1984 d’Éric Plamondon.

[Lire l'article en entier]

“C’est quoi moi ?” La question de l’identité d’Athènes à la Silicon Valley

Conférence

Lundi, Janvier 26, 2015 – 18:00
Dans le cadre du Cycle de conférences en résonances médiatiques 2014-2015, nous avons le plaisir de vous inviter à la conférence de Marcello Vitali-Rosati (Université de Montréal) : « “C’est quoi moi ?” La question de l’identité d’Athènes à la Silicon Valley »

Pour (ré)écouter la conférence en ligne : “C’est quoi moi ?” La question de l’identité d’Athènes à la Silicon Valley

au Laboratoire NT2-Concordia
au 1400, boul. de Maisonneuve O., local LB-621 (6ième étage)
lundi le 26 janvier 2015, à 18 h

Ici mes notes de préparation.

Algorithmes et éditorialisation automatisée

La prochaine séance du Séminaire Écritures numériques et éditorialisation aura lieu le jeudi 24 mars 2014 et aura pour thème :

Algorithmes et éditorialisation automatisée

Derrière nos expériences de lecture se cache de plus en plus une structuration des données par des algorithmes (souvent propriétaires) qui deviennent les producteurs du sens des contenus.
En créant des parcours de lecture et en les offrant aux lecteurs les algorithmes sont un dispositif d’éditorialisation de plus en plus présent et puissant.
Outre le PageRank de Google, quels sont les nouveaux paradigmes métriques et statistiques qui façonnent par défaut (si ce n’est par autorité) notre monde informationnel et la mise en signification du monde ?
L’algorithme est-il une réponse plausible (et unique) à la prolifération des données transformant le web en “un immense bazar où il serait impossible de trier l’information de qualité” ?

Seront invités pour débattre de la question : Audrey Laplante et Dominique Cardon.

Horaires et lieux
A Montréal : de 11h30 à 13h30, dans la salle P217 du Pavillon Roger-Gaudry (2900, boul. Édouard-Montpetit) de l’Université de Montréal.
A Paris : de 17h30 à 19h30, au Centre Pompidou en Salle Triangle (entrée depuis l’esplanade à droite de l’entrée principale).
Sur Internet : séance retransmise en direct sur Polemictweet.

Livres en open access

Deux de mes livres - Égarements. Amour, mort et identités numériques (2014) et S’orienter dans le virtuel (2012), publiés chez Hermann dans la collection “Cultures numériques” dirigée par Milad Doueihi – sont désormais accessibles en open access sur mon site. Je remercie Hermann d’avoir accepté cette solution. Bien évidemment, je conseille à tous d’acheter la version papier ici.

Egarements
Égarements. Amour, mort et identités numériques
version en open access / version papier

S'orienter dans le virtuel
S’orienter dans le virtuel
version en open access / version papier