Parcours Numériques en orbite

Le lancement de collection Parcours Numériques qui avait lieu ce mercredi 12 mars au Carrefour des arts et des sciences de l’Université de Montréal s’est effectué avec succès. Merci à tous d’être venu fêter cet événement avec nous.

Les deux premiers livres de la collection, Âme et iPad et Pratiques de l’édition numérique, sont à découvrir dès maintenant en trois formats : papier, numérique et numérique augmenté (en libre accès).

La plateforme de la collection – parcoursnumeriques-pum.ca - est vivante et évolutive. N’hésitez pas à y prendre part en suggérant des contenus pertinents.

Lancement de Parcours Numériques

Comme évoqué précédemment ici, la collection Parcours Numériques que je co-dirige avec Michael E. Sinatra pour les Presses de l’Université de Montréal est lancée le 12 mars prochain à 18h00 au Carrefour des arts et des sciences de l’Université de Montréal. Seront présents à cette occasion les auteurs des deux premiers livres à paraître, dont le philosophe italien Maurizio Ferraris, auteur du livre Âme et iPad. Cette collection propose :

  • de développer une réflexion théorique approfondie et savante sur le monde numérique,
  • de produire des textes de référence en français qui peuvent enrichir le débat et servir de guide dans les pratiques,
  • des livres en 3 formats – papier, numérique et numérique augmenté (en libre accès).

Les deux premiers livres à paraître le 12 mars :

- Pratiques de l’édition numérique, un manuel collectif en 13 chapitres, répartis selon 3 axes (historique, théorique et technique), sur l’édition numérique, ses enjeux et ses défis.

- Âme et iPad, de Maurizio Ferraris, un essai traduit de l’italien Anima e iPad (Guanda, 2011).

 

Pour en savoir plus :

La convergence des plateformes, ou l’environnement-support

La prochaine séance du Séminaire Écritures numériques et éditorialisation aura lieu le jeudi 13 mars 2014 et aura pour thème :

La convergence des plateformes, ou l’environnement-support

Le principe de convergence, qui désignait il y a quelques années le décloisonnement entre les acteurs du contenu et des contenants semble finalement se réaliser dans ce qu’on appelle l’expérience transmédiatique. Celle-ci résulte d’une expérience individuelle ou collective d’accès aux contenus à travers des appareils, des interfaces et des usages diversifiés, constituant chacun de nouveaux points d’entrée dans les échanges et les flux de données. L’expérience transmédiatique que décrit ainsi Louise Merzeau est directement liée à l’environnement, c’est-à-dire à la configuration spatiale, matérielle, logicielle dans laquel l’usager se trouve. Le support devient donc environnement, grâce et à travers lequel nous (inter)agissons. Au regard de la multiplicité des pratiques, des supports, et des représentations qui constituent ensemble l’environnement-support, qu’est ce qui fait encore unité, quel est le plus petit dénominateur commun qui permet à cet environnement de faire sens ? Quelles sont les nouvelles dynamiques qui opèrent dans la circulation des savoirs ?

Seront invités pour débattre de la question : Maurizio Ferraris (Université de Turin) et Valérie Jeanne-Perrier (CELSA, Paris).

Nous profitons de la présence de Maurizio Ferraris qui sera à Montréal pour la sortie de son livre Âme et iPad, publié dans la collection Parcours Numériques que je codirige, aux Presses de l’Université de Montréal, le 12 mars. En savoir plus.

La séance commencera exceptionnellement à 12h30 à Montréal (changement d’heure oblige).

 

Horaires et lieux

A Montréal : de 12h30 à 14h30, dans la salle P217 du Pavillon Roger-Gaudry (2900, boul. Édouard-Montpetit) de l’Université de Montréal.

A Paris : de 17h30 à 19h30, au Centre Pompidou en Salle Triangle (entrée depuis l’esplanade à droite de l’entrée principale)

Sur Internet : séance retransmise en direct sur Polemictweet

 

Edit du 14 mars 2014 : A lire, les notes prises lors de la séance et publiées sur le blog Culture Numérique

Lettres ouvertes

Le 14 février 2014, pendant que mon livre Égarements sortait outre-Atlantique, je participais à la journée « Lettres ouvertes » organisée par la Faculté des Arts et des Sciences de l’Université de Montréal. Le principe pour les professeurs participants issus des 4 départements de la FAS (littératures de langue française, études anglaises, langues et littératures modernes et littérature comparée) : présenter son sujet en 10 minutes.

Dans mon intervention – La littérature et les robots - était question de Borges, d’algorithmes et de mes rêves d’enfants. Des propos résumés dans le journal Forum (où il est question du « petit Marcello »).

A lire ici :

Les départements de lettres se présentent en format condensé

 

 

Edit : Cette journée a donné lieu à un blog Lettres ouvertes, pour les chercheurs du département de Littératures de langue française de l’Université de Montréal.

[Voir le blog Lettres ouvertes]

 

Managing the digital revolution: can governments keep up?

Les 20 et 22 mars, je serai en Grande-Bretagne sur l’invitation de la Ditchley Foundation, pour une conférence intitulée :

Managing the digital revolution: can governments keep up?

Chair : Mike Bracken

 

En savoir plus sur la Ditchley Foundation.
Suivre John Holmes, directeur de la Ditchley Foundation sur Twitter.